ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
NATURE ET BIODIVERSITE ALGERIENNE  
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  | Contact

FLORE


dmoz.org
 
L’OLIVIER , l’arbre beni  
 
L'olivier est l’un des rares arbres qui occupe une place importante dans l'arboriculture fruitière méditerranéenne. Actuellement, il est considère comme un élément majeur de l'économie agricole dans certains pays de cette région et surtout dans notre pays . 
 
Ses vertues nutritives et curatives ne sont pas à demontrer vu que son huile est utilisée en consommation directe ,et aussi en dans les domines d la médecine et de la cosmétologie  
 
En Algérie, l'olivier de son nom scientifique Olea europea , occupe une superficie de 165000 ha de plantation en rapport soit 36 e la superficie arboricole. Les rendements qui sont de l' ordre de 08 quintaux / ha demeurent les plus faibles des pays oléicoles et cela au vu du vieillissement des sujets , et du non remplacement des anciens vergers par de nouveau la culture étant restée selon les méthodes ancestrales . . 
 
Dans le monde L'olivier est considère comme une espèce caractéristique de la région méditerranéenne car l’implantation des oliveraies en Europe méditerranéenne est limitée au Nord au 45éme degré de latitude, limite imposée par les froids hivernaux et les fréquentes gelées printanières , c’est a ire qu’il ne dépasse pas le cap du sud de la France , de la Yougoslavie , ainsi que certaines superficies des territoires de la Grèce , Portugal , et autres pays de la rive nord de la méditerranée . . 
Dans la rive sud de la méditerranée en Afrique du Nord, l'olivier n'est pratiquement plus cultive au-delà de 30eme degré de latitude, limite imposée par les rigueurs du climat pré-saharien vers le Sud .  
Globalement l' aire de répartition de l'olivier forme une bande étroite et relativement régulière le long des rivages nord et est de la Méditerranée, qui s'y interrompe au niveau de l'Egypte; couvre la région septentrionale de la Tunisie et de L'Algérie, s'étale enfin , largement au Maroc et dans la péninsule Ibérique en débordant sur une partie de leur façade atlantique , atteignant l'Archipel des Iles Canaries. 
 
Dans notre pays l’oliveraie algérienne se repartit sur 03 zones oléicoles importantes :  
La zone de la région ouest , représentant 31 400 Hectares repartis entre 5 wilaya tes qui sont TLEMCEN AINTEMOUCHENT .MASCARA.SIDI BELABES. et RELIZANE .  
Cette zone représente 16,40 u verger oléicole national . 
La zone de la région centrale du pays , de loin la plus importante , couvre une superficie de 110 200 Hectares repartis entre les wilayas de AIN DEFLA. BLIDA.BOUMERDES.TIZI-OUZOU BOUIRA et BEJAIA :110200 ; elle représente 57,5  
Dans la région du centre, Kabylie ( Bouira , Bejaia et Tizi-ouzou) détient à elle seule prés de 44e la superficie oléicole Nationale, il s'agit surtout des vergers extensifs situés sur des sols à forte déclivité, ce qui constitue une contrainte à tout recours à l'intensification. 
 
La zone de la région Est est représentée par des oliveraies de 49900 hectares , représentant 26,1 u patrimoine national , et repartis entre les wilayates de JIJEL - SKIKDA - MILA et GUELMA .  
 
Même avec ces superficies assez importantes et malgré l'importance du patrimoine oléicole, qui constitue 40u verger arboricole national , et qui occupe 2,5e la S.A.U du pays, cette culture ne participe pas énormément aux besoins de la consommation nationale en huile, car elle ne représente que 4es besoins en huile d’olive , de ce fait le recours aux importations massives d'huile à graines est important . 
 
Les principales variétés d’oliviers qui existent dans notre pays sont par ordre d’importance  
 
Parmi les variétés locales , donc rustiques c’est a dire ne nécessitent pas de gros moyens pour leur maintien , nous avons la variété Chemlal qui se rencontre dans toute la Kabylie du littoral au sud de Mchedellah , et la vallée de la Soummam , elle considérée comme étant bonne productrice d’huile de bonne qualité . Les variétés Limli , Azaradj et Bouchok , se rencontrent surtout dans la vallée de la Soummam , ces quatre variétés à elles seules représentent les trois quart de la production oléicole nationale  
 
Une autre variété mais plus de consommation que productrice d’huile est la Sigoise , de la région de Sig , donc de l’ouest du pays , elle produit d’excellentes olives de table .  
 
Les variétés introduites , pour la majorité durant l’époque coloniale sont la Cornicabra , la Sevillane la Lucque , La frontoio et la Leccino , sont pour la majorité d’origine italienne ou francaise et se sont bien adaptées aux conditions climatiques de notre pays .  
 
Au vu de toutes ces données , nous remarquons que le verger oléicole national est des plus compétitifs , mais reste au deca des aspirations car les arbres sont vieillissants et mériteraient une meilleure attention, et cela par une opération de rajeunissement pour rendre à notre pays la place de leader dans le domaine de la production oléicole , qui maintenant est d’actualité internationale , au vu des vertus de l’huile d’olive , qui est assimilée à un aliment dont les consommateurs , à l’instar des Cretois , possèdent une longévité des plus grandes de la planète.  
 
 
 
L’Arganier , une richesse dans le desert  
 
La protection des milieux naturels contre la dégradation est l’une des actions les plus importantes car elle est en relation directe avec la satisfaction des besoins alimentaires de la population d’ou l’importance de la conservation des ressources naturelles pour la préservation des systèmes dans le cadre du fonctionnement de la biosphère et de son évolution .  
L’arganier estl’un de ses arbres qui ont importance en ce sens car il produit une huile tres demandée et tres prisée de par le monde ce qui a fait que son prix soit elevé .  
 
L’arganier de son nom scientifique Argania spinosa ou arganier epineux est un arbre endémique du sud ouest du Maroc, et également des la Hamada de Tindouf en Algérie .  
Cet arbre est une essence aussi bien forestière, fourragère que fruitière .  
 
l’arganier est un arbre issu d’une famille essentiellement tropicale , c’est une espèce thermophile et xérophile . Il trouve son épanouissement le long de la cote atlantique ou les précipitations sont comprises entre 290 mm et 400mm et ou les températures ne peuvent descendre au delà de 7°c en hiver, a pu qu’en même se développer dans des espaces plus arides ou les précipitations sont comprises entre 150et 300mm et ou la température atteint parfois des seuils critiques de moins –03°c en hiver et jusqu'à 50 °c en été . Il possède un système racinaire de type pivotant et puissant , pouvant atteindre des profondeurs allant jusqu'à 30 m. son tronc peut atteindre jusqu'à 10 m de hauteur avec un tronc court (2 à3 mètres ) .des tiges entrelacées , une couronne qui se déploie largement , mais en cas d’élagage elle devient dense et touffue , son bois est dur , avec une charge de rupture dépassant les 1250 bars. Les cernes de croissance correspondent aux périodes de végétation ce qui fait la difficulté d’estimer l’âge exacte de l’arbre . D’après certains chercheurs sa longévité est de l’ordre de 250 ans .  
Comme son nom l’indique spinosa les rameaux sont épineux et certaines épines peuvent se transformer en de nouveaux rameaux . l’arganier se distingue par sa capacité de bourgeonnement et de rejet de souche . les feuilles sont de couleur vert- sombre en forme spatulée ou lancéolée .  
Le fruit est de couleur jaune veinée parfois de rouge , a la grosseur d’une noix , est une baie de 2 ou 3 graines soudées . 
L’arganier présente des usages multiples et un rôle très important de point de vue écologique , économique et industriel . L’arganier constitue un environnement favorable pour la faune et la flore, c’est un véritable barrage vert contre les phénomènes de désertification et d’érosion des sols,il présente également un intérêt fourragere pour le cheptel camelin et caprin. Son bois de couleur blanc jaunâtreest utilisé comme combustible, et il est de haute qualité dans l’ébénisterie .  
La plus grande utilité de l’arganier revient à l’huile extraite de son amande car elle représente 3u poids du fruit frais et 4à5du fruit séché, cette huile qui appartient au groupe oleique linoleique est composée de 80 ’acides gras insaturés ,et elle est de grande valeur alimentaire car elle contient moins d’acides oleiques que l’huile d’olive , certaines études montrent que cette huile est une excellente source de vitamine E et qu’elle présente des propriétés anti- cancéreuse, anti-dessechement cutané et anti- vieillissement physiologique de la peau  
L’huile d’argan est composée d’ acides gras insaturé ( acide linoléique et oléique ) 80 d’acide linoléique ( 34, de tocophénol (63.5 mg/100 g d’huile ) , de xantophylles ( 50 mg/ 100 g d’huile ) , ainsi que de stérols( 160mg/100g d’huile ) , d alcools tritérpériques (luoeol, tirucallol, beta amerine) et de * vitamine E 
En therapie cette huile est utilisée en soins corporels et cosmétiques ,traitement de l’acné ,traitement des varicelles , traitement du rhumatisme , traitement contre les risques d’artériosclérose , réduction des risques de l’infarctus du myocarde , réduction du taux du cholestérol total pour ne citer que ces maladies . . 
Des expériences ont été effectuées en Algérie afin de produire cette essence à forte intérêt, sous des conditions bioclimatiques différentes, au sahara à Bechar , dans la steppe à Laghouat , au nord à Mostaganem et autres essais au jardin botanique du Hamma. .  
Actuellement de large techniques sont utilisées notamment la culture in vitro qui donne de très bon résultats d’ou l’obtention de plants d’arganier génétiquement contrôlés. Cette même technique a été utilisée en Algérie à l’institut national d’agronomie afin de permettre l’expansion et la valorisation de cet arbre exceptionnel à l’échelle nationale .  

(c) Mourad AHMIM - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 30.11.2006
- Déjà 7760 visites sur ce site!